Tags: tue cochon

LA TUE-COCHON

Bonjour,

Malgré le froid vous avez été nombreux à participer à la “Tue-Cochon 2010” et nous vous en remercions.

Comme chaque année, ce fut une grande fête conviviale et gourmande.

Ce fut pour nous une répitition de la Tue-Cochon que “La Tupina” va organiser à New-york pour les 25 ans du restaurant d’Ariane Daguin “D’Artagnan” au “Bar Boulud”.

Pour ceux qui ne sont pas venus, voici quelques photos.

Nous espérons vous recevoir encore plus nombreux l’année prochaine.

La Tupina

http://www.papillesetpupilles.fr/2010/02/la-tupina-bordeaux-la-tue-cochon.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+PapillesEtPupilles+%28papilles+et+pupilles%29&utm_content=Feeds4All

La Tue-Cochon : le 16 février

La cuisine du cochon est très ancienne, shop (2 ème ou 3 ème siècle).

A cette époque là « les tue-cochon » avaient lieu dans l’enceinte de la ville.

Dans des temps moins anciens, cette fête synonyme de convivialité et de ripailles se déroulait dans les campagnes principalement en hiver.

Aujourd’hui, et ce depuis 15 ans, c’est à “la Tupina” que se perpétue cette tradition grace à Jean-Pierre Xiradakis farouche défenseur des traditions.

Comment cela se passe ?

A partir de 9h30, devant le restaurant, le “cochon” (porc noir) sera débité par les charcutiers qui commenceront à préparer les saucisses et surtout le boudin pour la soupe traditionnelle « La Jimbourra », en prenant le temps de laisser cuire, mijoter, fondre le tout …

Vers 10h00 toujours devant le restaurant, vous êtes tous invités au “casse-croûte” où seront servis à la bonne franquette : rillettes, gratons, jambon et autres « charcutailles ».

Un banc d’huitres complètera toutes ces charcuteries.

Selon la coutume, un viticulteur sélectionne pour cette occasion les meilleurs vins de sa production, ce sera cette année : La Cave de Castelmaure.

Enfin pour clore cette matinée festive, nous aurons le plaisir de servir le traditionnel déjeuner “Tue-Cochon” au menu élaboré des produits fabriqués dans la matinée.

MENU

35 € (hors vin)

Tricandilles et Carbonnades (en amuse-gueules)

***

Jimbourra (Soupe de Boudin)

***

Crousilles, Purée “Maison”

***

Sauce de Pire

***

Tarte au Pommes

Pensez à réserver votre table….

05 56 91 56 37

Nous vous attendons… Venez nombreux

Compte rendu de La Tue Cochon 2009 à La Tupina

La Tue-Cochon 9 février 2009



Encore une fois et malgré des annonces répétées d’alerte rouge par
Météo-France, le temps fut idéal pour la 15ème « Tue Cochon » à
« La Tupina ».

C’est toujours dans la rue devant le restaurant que les amis du « Porc Noir » cuisinent le cochon et prépare entre autre la « Jimbourra » (la soupe de boudin).C’est une soupe faite d’un court-bouillon où cuisent la tête et le sang du cochon accompagnés de légumes (carottes et choux verts), dans cette préparation ils font cuire les boudins. Certains boudins éclatent à la cuisson en donnant ainsi du liant à cette soupe au goût inoubliable.

Tout se mange dans « le cochon » et la « Sauce de Pire », en est la démonstration. Sont utilisés pour cette sauce la gorge, le foie, les rognons et tenez-vous bien les poumons du porc qui sont coupés en tout petits morceaux !
Cette sauce au vin est un délice de goûts et de saveurs.Enfin cette année un grand classique « le rôti de Porc purée ».

Voilà le menu de la « Tue-Cochon » de cette dernière « Tu-Cochon ».
Plus de 200 personnes ont assisté entre 10h00 et 13h00 au « casse-croûte gratuit ». Alain Brumont, « le magicien des Madiran » nous a régalés avec des vins malins et certains autres intelligents et séducteurs : que c’est bon le Madiran avec la « Charcuterie Bordelaise» !
Car c’est elle qui nous a fait la démonstration de la fabrication du graton de Lormont.

Sur une table en pleine rue trônaient pâtés, rillettes et « grenier médocain ».
Le producteur d’huitres « Bernard Cazaubon » et son fidèle serviteur Guy Arias, n’en sont toujours pas revenus : 600 huitres dégustées en moins d’une heure !

Tous les « potes » de La Tupina étaient là avec les gens du quartier à écouter la musique « des rues » accordéon, trombone, trompette et pour déguster le célèbre jambon du « Porc Noir » découpé par l’ami Jean-Jacques…..
Cette année Alain Juppé et Alain Rousset, politique oblige, n’ont pas pu venir. Mais Pierre Hurmic était présent à la table de mes amis basques.
Par contre assez peu de confrères à part Stéphane Ouvrard « Le Père Ouvrard » et Fabien du « Petit Commerce » qui nous ont donné un sacré coup de main cela tombe bien car ce sont mes deux restaurants préférés à Bordeaux.

Mais ceux qui ont le plus bossé c’est le personnel de La Tupina car là, il y avait vraiment du boulot depuis 7 heures du matin..!
C’est cela «La Tue Cochon ».
Et n’oubliez pas, encore une occasion d’un déjeuner de fête en mars ce sera la « Fête du Bœuf gras de Carnaval»

JP Xiradakis

JP Xiradakis à la tue cochon 2009 - La Tupina

JP Xiradakis à la tue cochon 2009 – La Tupina