Tags: Cochon

Octobre 2009 : Nouvelle Carte

Dès le 15 octobre venez découvrir la nouvelle carte de “La Tupina” .

Pour votre plaisir, elle reflète une certaine tradition de la gastronomie du sud-ouest.

Pour vous réchauffer des premières rigueurs de l’automne, la soupe à la queue de cochon fumant dans le chaudron de la cheminée vous attend.

La nouvelle invitée de cette carte : l’Anguille et sa matelote

Et bien d’autres plats cuisinés simplement sauront vous régaler

Notre menu “Classique” a également été adapté à la saison.

Vous les découvrirez sur notre site : www.latupina.com

En espérant vous voir bientôt.

Compte rendu de La Tue Cochon 2009 à La Tupina

La Tue-Cochon 9 février 2009



Encore une fois et malgré des annonces répétées d’alerte rouge par
Météo-France, le temps fut idéal pour la 15ème « Tue Cochon » à
« La Tupina ».

C’est toujours dans la rue devant le restaurant que les amis du « Porc Noir » cuisinent le cochon et prépare entre autre la « Jimbourra » (la soupe de boudin).C’est une soupe faite d’un court-bouillon où cuisent la tête et le sang du cochon accompagnés de légumes (carottes et choux verts), dans cette préparation ils font cuire les boudins. Certains boudins éclatent à la cuisson en donnant ainsi du liant à cette soupe au goût inoubliable.

Tout se mange dans « le cochon » et la « Sauce de Pire », en est la démonstration. Sont utilisés pour cette sauce la gorge, le foie, les rognons et tenez-vous bien les poumons du porc qui sont coupés en tout petits morceaux !
Cette sauce au vin est un délice de goûts et de saveurs.Enfin cette année un grand classique « le rôti de Porc purée ».

Voilà le menu de la « Tue-Cochon » de cette dernière « Tu-Cochon ».
Plus de 200 personnes ont assisté entre 10h00 et 13h00 au « casse-croûte gratuit ». Alain Brumont, « le magicien des Madiran » nous a régalés avec des vins malins et certains autres intelligents et séducteurs : que c’est bon le Madiran avec la « Charcuterie Bordelaise» !
Car c’est elle qui nous a fait la démonstration de la fabrication du graton de Lormont.

Sur une table en pleine rue trônaient pâtés, rillettes et « grenier médocain ».
Le producteur d’huitres « Bernard Cazaubon » et son fidèle serviteur Guy Arias, n’en sont toujours pas revenus : 600 huitres dégustées en moins d’une heure !

Tous les « potes » de La Tupina étaient là avec les gens du quartier à écouter la musique « des rues » accordéon, trombone, trompette et pour déguster le célèbre jambon du « Porc Noir » découpé par l’ami Jean-Jacques…..
Cette année Alain Juppé et Alain Rousset, politique oblige, n’ont pas pu venir. Mais Pierre Hurmic était présent à la table de mes amis basques.
Par contre assez peu de confrères à part Stéphane Ouvrard « Le Père Ouvrard » et Fabien du « Petit Commerce » qui nous ont donné un sacré coup de main cela tombe bien car ce sont mes deux restaurants préférés à Bordeaux.

Mais ceux qui ont le plus bossé c’est le personnel de La Tupina car là, il y avait vraiment du boulot depuis 7 heures du matin..!
C’est cela «La Tue Cochon ».
Et n’oubliez pas, encore une occasion d’un déjeuner de fête en mars ce sera la « Fête du Bœuf gras de Carnaval»

JP Xiradakis

JP Xiradakis à la tue cochon 2009 - La Tupina

JP Xiradakis à la tue cochon 2009 – La Tupina